Menu

LA CEREMONIE

III. Studio Donna van Milligen Bielke et Ard de Vries Architecten

Retour à « Installations »

Les moments de célébration collective génèrent des groupes sociaux solidaires et inclusifs. Ils sont l’épine dorsale de l’identité collective et peuvent jouer un rôle important dans les expériences les plus importantes de notre vie. Ils permettent de nous lier et de créer un groupe à partir d’une somme d’individus. Toutefois, les cérémonies ne doivent pas impliquer une adhésion aveugle à des actes obsolètes d’institutions moyenâgeuses, tels que l’État, la religion et le patriarcat. En ces temps mouvants, il nous revient d’investiguer, de scénographier et de mettre en place les rituels et fêtes qui font émerger un avenir plus joyeux et désirable. 

L’eau fait partie de nombreuses cérémonies passées et présentes. En cette période de pandémie, le lavage de mains fait par exemple partie de ces nouveaux rituels obligatoires qui nous permettent d’accéder à l’espace collectif. L’eau dans la ville est aussi un élément déclencheur de nouveaux comportements. Les corps se dénudent, on oublie sa gêne et les différences sont reconfigurées. Certaines villes font de leurs lacs et rivières de véritables espaces publics. Bruxelles aura désormais le Mont des Arts et ses fontaines.

Avec leur installation surplombant le Mont des Arts, Donna van Milligen Bielke et Ard de Vries terminent le dispositif cérémonial des jardins de la place. A partir de l’architecture des fontaines existantes, ils offrent à la ville un nouvel espace de cérémonie, ou un autel où l’eau est à l’honneur. Ils nous invitent ainsi à regarder de plus près le chapelet de fontaines de Mont des Arts, rarement remarquées ou utilisées. Fermées en hiver, les fontaines accèdent à peine au statut de mobilier urbain. En été, les fontaines monumentales ne doivent pas être touchées. Pouvons-nous imaginer de nouveaux comportements, de nouvelles relations entre nous et les fontaines ? Cette eau ne devrait-elle pas être l’objet d’adoration, nous permettre d’y nager, de danser autour, de la boire, et de lui rendre hommage comme à l’une de nos ressources les plus précieuses ?